OHM - Samedi 25/05/2024 - La Grande Ourse - War R&R anniversaire Distoufer

Reports

About: 
OHM - Samedi 25/05/2024 - La Grande Ourse - War R&R anniversaire Distoufer
Artist: 
OHM
Date: 
25/05/2024
Venue: 
LA GRANDE OURSE
Place: 
SAINT-AGATHON (22)
Your Reporter on the Spot: 
NOPO (PHOTOS NOELLE)

OHM - Samedi 25/05/2024 - La Grande Ourse - War R&R anniversaire Distoufer

Nous voici logés dans la belle salle de la Grande Ourse alors qu'on peine à apercevoir la constellation dehors.
On y voit 3 hommes, baptisés OHM, au milieu de la fumée blanche sur scène. Celui du fond a déjà fait son échauffement avec le groupe précédent à l'intérieur (Basic partner) et dont les autres membres, bien agités, restent au premier rang pour l'encourager.
Anton Brachet est le frère de Théo, le guitariste à notre droite. A gauche, le plus près de nous, le bassiste, claviériste, chanteur Neige se devine difficilement (à cause du ton sur ton ahaa).

Nous assistons à leur prestation pour la 3è fois, après 2 Paimpol in rock, chargés d'une grande envie de revivre ce moment onirique.
Le répertoire colle d'ailleurs de façon quasi-identique, au morceau 'Below' près, en plus de la totalité de l'album de 2022 et du monstrueux et incontournable 'Hate'.

Je décrirais leur genre comme du prog-rock aux influences mélangées de Rush, Rival Sons, Gov't Mule avec une dramaturgie prépondérante.

Assister à un concert des nantais entraine vers une communion, leur musique véhiculant tellement de sentiments portés par la voix fragile et touchante de Neige (un mix de Geddy Lee -Rush- et Paul Rodgers -Bad Company-).
Il introduit d'ailleurs certains titres par quelques commentaires plein d'humanité auxquels on adhère.
Je dis 'fragile' et pourtant sa capacité à 'envoyer' demeure impressionnante avec une gestuelle en adéquation.
Sur son clavier, manipulant nombre de boutons, il conduit souvent des intros introspectives et délicates, avec une voix douce, légèrement enrouée, dessinant des grimaces sur son visage dégagé car il a attaché ses cheveux en chignon.
Beaucoup de déroulés s'opèrent sur une tension progressive, totalement maitrisée, faite d'escalades et de replats, favorables à un chant habité, parfois élevé, et une basse tonitruante.
Ses balancements corporels et son jeu de jambes, possédés, montrent sa pleine immersion dans les sons.

Anton alterne silences, coups faibles et disséminés sur les cymbales et les toms et explosions de puissance orageuse.
Son touché, plein souplesse, dans sa valse de baguettes, contraste avec son look de bûcheron à barbe drue et bonnet.

Théo caresse ses cordes par de lents arpèges raffinés ou les brosse avec force quand il ne se déchaine pas dans un solo tranchant.
Lui a lâché ses cheveux et quand il lâche les chevaux, les mèches, dans des soubresauts, lui barrent parfois le visage, en partie masqué par une barbe courte.

Entrée lente et lourde avec les 2 premiers titres qui présentent bien le style magmatique et magnétique du groupe.

L'intensité atteint un premier sommet avec l'enchainement 'Shell' puis 'Hate', doté d'une puissance évocative hypnotisante 'You are all I hate'.

Le virulent 'Carry that gun' surgit au milieu du set comme une déflagration et embarque le public dans ses violentes secousses.
La guitare hurle, la batterie cogne, seul un passage psyché atmosphérique laisse une respiration de courte durée.

'Only the end' diffuse un soul-blues proche de Robin Trower.
'Below' semble être un nouveau morceau qui s'inscrit parfaitement dans ce climat brumeux et émouvant.
On prend une claque 'rushienne' avec '3'39" love' et son refrain à reprendre en choeurs.
'Golden aspirin' s'habille sur des roulements chaotiques et un chant plaintif.

Au fil du set, on sent le public, en immersion, bercé par les vibrations cosmiques parcourant la salle, et quelques couples, en harmonie, partagent proximité et profondeur.
Arrivée sur un second sommet avec un final tout en ambiance rampante, sur les 2 dernières plages, qui nous laissent subjugués, ne sachant même pas comment réagir tant les applaudissements nous semblent banals.

 

Merci au power-trio OHM pour ce concert homérique, un qualificatif ad-hoc!

 

 

Pour plus de commentaires :
http://www.concertmonkey.be/reports/ohm-paimpol-rock-le-22-juillet-2023

SETLIST
01-Hymn for centuries
02-The greener mountain
03-Shell
04-Hate
05-Carry that gun
06-Only the end
07-Below
08-3'39" love
09-Golden aspirin
10-Where water falls down
11-Fault & onus