Jo Harman à La Grande Ourse de Saint-Agathon, le 2 février 2020

Reports

About: 
Jo Harman à La Grande Ourse de Saint-Agathon, le 2 février 2020
Artist: 
Jo Harman
Date: 
02/02/2020
Venue: 
La Grande Ourse de Saint-Agathon
Place: 
Saint-Agathon
Your Reporter on the Spot: 
Preumont Michel - texte/photos

Jo Harman à La Grande Ourse de Saint-Agathon, le 2 février 2020.

 

Octobre 2019, Belle-Isle-en-Terre, le Festival des Deux Rivières, tête d'affiche de la première soirée, Jo Harman and band.

The lady stole the show....du punch, de l'émotion, de la profondeur et de la tendresse.

Ce soir là, elle était entourée  d' Emily Francis (keys), Nat Martin (guitar),  Martin Johnson (drums) et de Winston Blissett (bass).

Quatre mois plu tard , la native de Luton, revient dans les Côtes-d'Armor en formule intimiste.

La pianiste, au background jazzy, Emily Frances est la seule à l'avoir accompagnée à Saint-Agathon, forcément, la playlist sera différente, plus axée sur les ballades.

17:30', les filles déboulent, Emily, timide, derrière les touches et Jo, qui ne peut cacher l'imminence d'un heureux événement , face au micro, placé en plein centre du podium.

La salle n'est pas comble, les préventes étaient loin d'être affolantes, à première vue, l'exercice piano/voix n'est pas celui que les Bretons  chérissent.

Deux jours après l'entrée en vigueur du Brexit, Jo salue l'assistance in French et rappelle son attachement au pays qui, en 1967, par l'intermédiaire du grand Charles, pour ne pas le confondre avec Aznavour, avait opté pour le veto à l’adhésion britannique dans la CEE.

Le duo entame le set par la soulful ballad ' I shall not be moved', ce titre aux relents gospel permet à Jo de monter très haut, un peu à la manière de Dusty Springfield.

Elles ne sont pas légion les chanteuses ayant la capacité d'atteindre des sommets sans forcer les cordes vocales, Jo est de cette trempe.

Emily assure les choeurs et l'accompagnement spirituel à l'orgue.

Belle entrée en matière.

Après le groovy   ' No one left to blame' , Jo attaque une nouvelle romance,  ' Silhouettes of you' , qui, comme la précédente, provient de l'album 'People we become' , enregistré à Nashville.

La voix vous enveloppe et vous tient chaud, on n'est pas loin de l'univers de Carole King ( une influence) ou de Joni Mitchell.

Elle veut ramasser son verre traînant sur le plancher, grimace, confie en se tenant le ventre... there's something in the way, it's difficult tto bend down...  puis boit un coup avant de proposer le formidable ' Ain't no love in the heart of the city' de Bobby "Blue" Bland.

Son tremolo vient chatouiller les entrailles, le foetus vibre avec nous.

Les Shirelles sont les premières à avoir placé  "Will You Still Love Me Tomorrow" de Gerry Goffin et Carole King dans les charts. Outre Jo Harman, ils doivent être une cinquantaine à inclure  ce number one hit à leur répertoire.

Avec full band ' Through the night' joue la carte funky, c'est plus dur avec un piano comme seul accompagnement, La Grande Ourse va  l'aider en ajoutant des fingersnaps  à ce r'n'b remuant.

'I'm gonna keep you guessing', un morceau plus récent, a été co-écrit avec Steve McKewan lors d'une writing session à Nashville.

Nashville sous-entend ' country', oui c'était une country ballad bien torchée.

Un petit coup de Muscadet avant d'enchaîner sur le purulent  'Bless my soul',  suivi par une chanson magique, ' Cloudy'   de l'Average White Band ( album ' Cut the Cake' 1975).

Hamish Stuart, co-auteur de la romance, affirme que la version de Jo Harman est l'une des plus belles qu'il lui a été donnée d'entendre.

Du coffre et des tripes... à rapprocher de Roberta Flack ou de Minnie Riperton!

Je vous laisse avec Emily, je vais chercher un verre d'eau, she's good in French, tu parles,  elle préfère improviser au piano à la manière de Jools Holland en attendant le retour de la future maman, qui opte pour ' I can't stand the rain', le classique d'Ann Peebles retravaillé à sa sauce.

On arrive au bout du programme, on termine par le titre enregistré avec Michael McDonald ( Doobie Brothers, Steely Dan) , ' When we were young'.

Emily, tu assures les choeurs?

Yes, lady!

Le public a visiblement apprécié le show et rappelle les filles et c'est avec le poignant ' Sweet man Moses', qu'elle a composé en souvenir de son père décédé, que prend fin  un récital irréprochable.

Jo reprendra le chemin des salles de concerts à partir du 5 mars!

( filmé à La Grande Ourse)

 

 

 

 

Jo Harman à La Grande Ourse de Saint-Agathon, le 2 février 2020
Jo Harman à La Grande Ourse de Saint-Agathon, le 2 février 2020
Jo Harman à La Grande Ourse de Saint-Agathon, le 2 février 2020